Site Natilia France
1er réseau de constructeurs
de maisons en ossature bois
Maisons éco-respectueuses
et à haute isolation thermique
Délais de livraison
optimisés pour votre maison

ET SI ON STOCKAIT LA CHALEUR DE L’ÉTÉ DANS LE SOL POUR LA RESTITUER L’HIVER ?

geothermie 3

À trop parler des gaz d’échappement de nos voitures, nous oublions qu’en France, le bâtiment engloutit à lui seul 45% de l’énergie consommée et 27% des émissions de gaz à effet de serre dont une grande partie est causée par le chauffage et la climatisation.

Pour réussir la décarbonisation des bâtiments, il est évident qu’il faut favoriser la construction de bâtiments thermiquement vertueux (constituant une des valeurs primordiales chez Natilia) ainsi que limiter l’émission de gaz à effet de serre associée à leur consommation énergétique.

Néanmoins, progressivement, se développe un autre moyen d’action de décarbonisation en termes de production de chaleur ou de froid comme le souligne le consultant Jacques Marceau dans une de ses dernières tribunes. En effet, des innovations tendent à se dessiner afin de stocker directement du froid ou de la chaleur, produites naturellement par l’environnement ou par les énergies renouvelables (ENR). L’entreprise française Vinci-Eurovia imagine même transformer les routes en unités de stockage de chaleur par exemple. L’enjeu de demain est vraisemblablement de de renforcer la production d’énergie verte mais surtout de chercher des innovations permettant de stocker cette énergie produite afin de palier l’offre à la demande selon les différentes périodes de consommation. Récemment, de nouvelles recherches essaient de trouver des moyens afin de stocker la chaleur de l’été en grande quantité afin de la restituer l’hiver.


La géothermie est aujourd’hui une énergie abondante mais de faible intensité. Elle représente la technologie qui exploite les phénomènes thermiques internes du globe terrestre en les convertissant en chaleur. Pour cela, le mécanisme consiste à faire circuler un fluide dans les profondeurs de la Terre ; ce fluide pouvant être celui d’une nappe d’eau chaude naturelle ou de l’eau injectée sous presser pour fracturer une roche chaude et imperméable. Dans les deux cas, le fluide se réchauffe et remonte chargé de calories, c'est-à-dire d’énergies thermiques. Puis, ces calories sont utilisées directement ou converties partiellement en électricité.

 

           

 

 

À une échelle plus locale et individuelle, dans ce même principe, votre maison peut être équipée d’un puit canadien. Effectivement, un échangeur air-sol (plus communément surnommé « puit canadien ») est un échangeur géothermique à très basse énergie utilisé pour rafraîchir ou réchauffer l’air ventilé dans un bâtiment. Par exemple, en été, l’air aspiré à 30°C va être refroidi par la température naturelle de la terre puis soufflé dans votre maison à une température de 22°C.

 

             

Retour aux Actualités

4.5 / 5
407 avis clients Natilia